Spiruline 2013/2016

Photo de la récolte 2016 du bassin de spiruline

du Dispensaire Trottoir de BOBODIOULASSO

Responsable : YAKKOU.

La Directrice du DT : Sally HEMA

Un grand merci à Vincent PRADEUX de HYERES et  son collègue

Pierre André qui en Novembre 2016 ont fourni l

la toile de filtration pour la spiruline :

Yakou a vite utilisé les toiles de fidtration :

et j'ai pu revenir avec spiruline du DT pour la famille en France !

 

les travaux des élèves de Don Bosco 2013

 

avec leur prof ce vendredi 14 Juin 2013

la roue à aubes en inox avance bien !!

 

 

 

le bassin 2011 de production de spiruline

au Dispensaire Trottoir de BOBO-DIOULASSO

 

 

 

 

 

Cultivée et transformée de manière artisanale; elle est séchée naturellement à basse température afin de lui garder toutes ses valeurs nutritives. La spiruline est une micro algue qui existe depuis plus de 3 Milliards d'années. Elle était consommée par les Aztèques et certaines peuplades africaines.

La spiruline est un aliment naturel concentré, riche en protéînes, près de 70%(trois fois plus que le poisson et la viande). Elle contient la plupart des acides aminés essentiels ainsi que toutes les vitamines du groupe B(2 fois plus de B12 que le foie cru).

La spiruline renferme des photonutriments: la Chlorophylle et la caroténoïde. Ce sont de puissants anti-oxydants qui luttent contre le vieillissement des cellules.

 

A la rentrée 2012, si tout va bien Une classe MEI du Lycée professionnel de Don Bosco NICE devrait mettre en place un projet pédagogique de réalisation pratique de toute la technique de brassage de l'eau en bassin de production : réalisation des roues à aubes et motorisation.

 

Peut-etre même un projet avec panneaux solaires pour l'implatation au champ de Bana du DT à 10 kms du DT de BOBO.

 

En accord, bien sur avec le Chef des Travaux: J.Luc VIGLIECCA

Le chef d'établissement : Monsieur Bernard CHASTANG

 

Qui sait si ce projet ne premettra pas aux grandes vacances 2013 de partir avec quelques élèves pour l'installation sur place à BOBO au BURKINA.

 

Un grand merci à Vincent PRADEUX de HYERES, qui en Juillet nous a fourni une partie du materiel pour l'amélioration du matériel existant au DT.

 

 

Qui sait si un jour nous arriverons à :

 

 

 

 

 

 

 

Ce jeudi 30 Août, un professeur d'atelier de métallurgie m'a bien parlé du projet de spiruline 2013.

Dans le container, du plastique épais pour améliorer le rendement des aubes !

et puis je pars avec 2 paliers de 30mm avec roulement à billes!

voir photo du haut de page avec les 2 moitiés de bidon !

 

ce vendredi une copie d"un site internet :

http://www.spirulinesolidaire.org/index.php?page=%2FBURKINA+FASO

Burkina Faso

Drapeau du Burkina FasoLe Burkina Faso est l’un des pays les plus pauvres du monde. Un régime suffisamment riche en protéine y est un luxe inaccessible au plus grand nombre. La malnutrition protéino-énergétique (MPE) touche cruellement les enfants, qui ont des besoins en protéines plus élevés ceux de l’adulte. Elle entraîne un retard de croissance et une hyper vulnérabilité aux infections. Les formes graves de MPE sont le marasme et le kwashiorkor : l’enfant perd alors l’appétit et peut mourir d’épuisement ou du fait d’infections opportunistes si son régime alimentaire n’est pas amélioré.

Le gouvernement burkinabé a mis en place un réseau de centres de renutrition visant à rééquilibrer le régime des enfants gravement carencés. C’est en visitant un de ces centres au Burkina il y a quelques années que nous avons découvert la spiruline. Elle est prescrite aux enfants dénutris pour leur apporter les protéines qui leur font défaut. Elle donne de bien meilleurs résultats que les formules habituellement utilisées, elle est de plus peu coûteuse et produite sur place. Nous croyons préférable d’utiliser, pour remédier aux carences alimentaire des burkinabés, des productions agricoles locales autonomes plutôt que d’importer à grands frais les farines de l’oms et les médicaments stimulateurs d’appétits produits dans les pays du nord.

Au Burkina Faso, la malnutrition touche 40 % de la population. Pourtant 80 % de la population travaille dans le secteur agricole. Mais ce secteur n'est pas efficace et n’est pas adapté à la croissance de la population. La faiblesse des moyens techniques, l’aridité du sol érodé au nord et surtout l’absence d’une réelle volonté politique ne permettent pas à une agriculture suffisamment diversifiée de se développer pour voir la malnutrition reculer. Le petit mil et le sorgo occupent 73% des terres cultivées, le Burkina est contraint d’importer chaque année plus de 12 000 tonnes de céréales. La malnutrition ne peut être combattu efficacement qu’en permettant aux populations défavorisées d’accéder à une autonomie alimentaire à l’échelon local, fondée sur des productions diversifiées couvrant les besoins nutritionnels indispensables et respectueuses de l’environnement.

Notons également les ravages causés par le développement de la culture du coton extrêmement gourmand en eau et intrants chimiques nocifs qui conquière chaque année de plus en plus vastes territoires au détriment de l’agriculture vivrière. Nous ajoutons que depuis 2007 le coton transgénique a fait son entrée au Burkina au grand dame des agriculteurs.

Il est donc urgent de diversifier la production agricole du pays afin de rendre les protéines plus abondantes et accessibles ; dans le respect de l’environnement et en tenant compte de difficultés telles que la rareté de l’eau et l’aridité du sol érodé. C’est dans ce but que notre association se fait fort d’installer à Bobo-Dioulasso une ferme école dispensant une formation à la culture de spiruline familiale et artisanale.

Bobo-Dioulasso

Carte du Burkina FasoBobo-Dioulasso est la deuxième ville du Burkina elle est située à l’ouest du pays très vert et propice à l’agriculture mais que la déforestation menace. Elle attire une population rurale qui cherche en vain du travail à la ville et les problèmes sociaux y sont préoccupants. Les enfants sont évidemment les plus vulnérables A Bobo-Dioulasso en dépit de la solidarité familiale très développée au Burkina, les enfants des rues sont nombreux. Plusieurs structures d’accueil leur sont destinées. Elles sont hélas insuffisantes et manquent cruellement de moyens. Ainsi la majorité des lieux d’accueil ne peuvent offrir qu’un repas par jour à leurs pupilles le plus souvent composé de céréales. Une de ces structures: Le dispensaire trottoir accueille notre production de spiruline sur son terrain afin de remédier à ces déséquilibres alimentaires, de mettre en place une formation à la production de spiruline et de développer les activités connexes propres à accroitre son autonomie financière.

Mais c’est en brousse que la malnutrition est la plus préoccupante c’est pourquoi notre association à vocation à créer un réseau de petites fermes affiliées et solidaires dans toute la région par la diffusion d’une formation solide, en langue Dioula auprès de stagiaires venu des campagnes.

Au Burkina, la spiruline est majoritairement produite au nord de la capitale Ouagadougou (Koudougou et Loumbila) peu de spiruline est acheminée jusqu’au sud. De plus jusqu’ici la spiruline était produite uniquement au moyens d’engrais NPK très onéreux et vendue à un prix trop élevé pour le niveau de vie local. Nos associations partenaires ( dispensaires, CREN, maternité...) s’occupent des enfants de Bobo-Dioulasso et l’achat de spiruline est hélas hors de leur portée. C’est pourquoi elles sollicitent l’installation d’une unité de production locale biologique permettant de faire bénéficier leurs usagers des bienfaits de la spiruline.

Il faut toutfois noter l'effort considerable du ministère de la santé burkinabé qui permet aux CREN de bénéficier d'un tarif social de la spiruline vendue à 4000 fcfa le Kg.

Un projet d’initiative locale répondant a un besoin réel

ouaou

 

Après avoir travaillé à la mise en place d'une ferme de spiruline à Lafiabougou depuis 2007, nous travaillons depuis 2009 à la mise en place d'une unité de production et de formation au sein du dispensaire trottoir à la demande de cette association Burkinabé.

Notre association effectue également des recherches visant à mettre au point une méthode biologique de production de spiruline au moyen de méthodes locales utilisant des produits locaux.

En effet, les intrants hydrosolubles disponible à Bobo Dioulasso sont d'une qualité variable et nous persistons dans l'idée qu'il n'y a pas de production agricole qui ne puisse être cultivée sans apport d'angrais chimiques.

Suite au colloque panafricain sur la spiruline de 2010, et à la visite de notre chantier par la caravane de gilles planchon, la maternité d'Accartville et deux Centres de renutrition et d'éducation nutritionelle (CREN) bobolais nous ont contacté pour produire eux meme la spiruline nécessaire à leur action... Ce sont nos prochains chantiers.

Nous avons été contacté par Ingénieur sans frontière pour initier une formation à la culture de spiruline au sein de leur centre de formation agricole.

Notre action est un soutient, un partenariat d’initiatives locales et non l’imposition autoritaire d’un projet préconçu en Europe.

 

Partenaires à Bobo-Dioulassosally rire

 

 

Dispensaire trottoir

Logo  dispensaire trottoir

 

Le dispensaire trottoir accueille depuis 93 les enfants des rues, malades. Son but est d’améliorer les conditions de vie des enfants défavorisés ; 792 enfants bénéficient de ses prestations : cours d’alphabétisation, soins, distribution de nourriture et apprentissage (couture, agriculture). Cette structure a demandé l'installation d'une production de spiruline pour pallier aux carences alimentaires des enfants qu'elle accueille.

En 2009, nous avons installé un bassin de production de spiruline au sein du dispensaire, nous avons formé deux jeunes du dispensaire à la culture de spiruline. Pour permettre l'autonomie de cette prtite production, nous avons enclenché les production de WATA, de komboucha et de kéfir afin que le dispensaire trottoir puisse les vendre et financer ses activités.

 

 

 la nouvelle aube 2012

 

 

 un moteur d'essuie-glace de camion en 24 volts, un pignon et une chaine de récdupération !

Ca fonctionne !

Ci-dessous , la photo de la classe MEI à Don Bosco qui vont travailler sur le projet spiruline 2012 et qui sait si l'année prochaine, il n'y aura pas un ou deux élèves qui viendront installer leur système de mouvement de l'eau.

 



Les réactions

Avatar Amzim mohssine

http://youtu.be/1RlVdajjtSc
Bonjour
Voila une vidéo sur YouTube de la ferme spiruline de bobo avec un nouveaux bassin géométrie variable est réparation d agitation des autre bassin , Merci pour tout ce que vous avez fait comme réparation bonne fête est a bientôt
Merci

Le 05-12-2012 à 23:59:03

Avatar Pierre Heras

Bonjour Gérard,
j'espère que toute l'équipe va bien. C'est formidable votre projet de développement par la spiruline. Si je puis vous être utile, dites-le moi. Je compte aller 0 Bobo-dioulasso pour la rentrée scolaire, peut-être y serez-vous et vous donnerai un coup de main à votre projet.
amicalement
Pierre

Le 23-02-2013 à 11:14:46

Réagir


CAPTCHA